ORPAILLAGE

ORPAILLAGE

QU'EST CE QUE L'ORPAILLAGE?

L'orpaillage est l'exploitation artisanale de gisements aurifères essentiellement alluvionnaire et elluvionnaire pour en extraire le minerai sous forme de poudres, paillettes, ou pépites. C'est une activité développée dans la forêt Guyanaise, le long d'une zone appelée paramaca. Elle se caractérise :

L'orpaillage en Guyane

L'orpaillage est une réalité guyanaise très ancienne. Le début de l'exploitation aurifère en Guyane française date de l’année 1855 avec Félix COUY et PAOLINE.

Aujourd'hui la profession des entreprises d'exploitation minière aurifère artisanale en Guyane regroupe 79 artisans (il existe, bien entendu, un nombre indéterminé d'orpailleurs clandestins qui complète les acteurs de ce secteur ) inscrits au répertoire de la Chambre de Métiers de Guyane. Cette activité a connu une évolution très contrastée : d’une période d’importante production entre 1900 et 1910, avec une moyenne annuelle d’extraction de 3 826,40 kg, l’activité a chuté entre 1971 et 1980 à 76,40 kg annuels. Depuis 1990, la production est en forte croissance (environ 3000 kg).

De même, la typologie des entreprises exploitantes s’est modifiée au fil du temps, avec de grands placers au début du siècle, un éparpillement de petites unités de production « déléguée » pendant la période dite de la bricole et des entreprises ayant un équipement significatif dans les années 1990.

Secteur très attractif, les méthodes employées par les entreprises d'exploitations minières ont sensiblement évolué, et on compte aujourd'hui une vingtaine d’exploitations qui utilisent des moyens techniques importants : des lances monitors, des pelles mécaniques et bulldozers, des tables gravimétriques.

Depuis 1855 l'orpaillage a donc beaucoup évolué en Guyane, et les entreprises d'extraction aurifère actuelles s'apparentent plus à des chantiers de travaux publics qu'à de simples exploitations artisanales.

L'orpaillage ne devrait pas constituer à lui seul toute l'activité aurifère. Toutefois, les multinationales n'ayant pas réalisé d'investissements industriels lourds en Guyane et par conséquents n’ayant jamais extrait de minerais primaire du sous sol Guyanais, l'extraction de minerai aurifère primaire en Guyane française reste la panache de quelques PME.

En conclusion, la production officielle d’Or provient des PME et des 79 artisans inscrits à la chambre de métiers.

Le code minier

L'activité de l'orpaillage est régit par le code minier. Celui-ci a été mis à jour car il n'était plus adapté à la situation de l'orpaillage en Guyane Française. Toutefois le décret d'application du code minier n'est pas encore publié. Les informations du site relatives à l'organisation réglementaire ne sont donc que provisoires.